Récupéré quelque part sur le web, un article de Sascha Burkhardt, pour Voiles et voiliers.

Commentaires et critiques: MHP décembre 2006
 

 Météofax- à tout prix !

De nos jours, l'accès aux prévisions météo, si convoitées par nous autres plaisanciers, devient de plus en plus facile. Si nos ancêtres ont dû se contenter des fameux boules et triangles affichés par les sémaphores en prévision de grand frais ou de coup de vent (Dont on apprend d'ailleurs toujours la signification en préparation du permis mer), l'avènement de la VHF et,  plus encore, de la téléphonie mobile permettent une réception facile à bord de toutes les informations souhaitées. Avec un téléphone GSM et un ordinateur portable, il est même possible de recevoir les prévisions à cinq jours par télécopie (p.ex. Seafax). Mais c'est uniquement valable près des côtes: même s'il est vrai que, malgré une portée maximale annoncée d'environ 15 Milles pour les réseaux GSM, certaines traversées méditerranéennes restent complètement couvertes sur une distance de 60 Milles, il y a toujours un moment ou le téléphone GSM classique ne passe plus. Il en est de même pour la VHF, dont les limites se trouvent un peu plus loin au large.  Par ailleurs, à l'étranger, même près des côtes, les bulletins transmis en VHF par un sémaphore étranger ne sont pas toujours d'une grande utilité, si vous ne maîtrisez pas la langue.

NDLR typique de la suffisance française: la Turquie, la Grèce, l'Italie annoncent leurs bulletins VHF en 2 langues, leur et l'anglais. Sauf la France où la météo nationale  diffuse en français, et en français ! L'auteur de l'article en déduit que c'est comme cela partout ailleurs !!!

C'est pourquoi, en attendant que tous les skippers soient équipés de téléphones satellitaires, et malgré la fermeture de St.Lys Radio, les classiques émissions sur grandes ondes ou ondes courtes sont toujours d'actualité. Comme par exemple le bulletin de France Inter à 20 heures (légales) sur 162 kHz, ou le bulletin large Méditerranée en BLU 4363 kHz de Monaco Radio. Surtout les ondes courtes (entre 3000 et 30000 kHz) peuvent, dans de bonnes conditions, se propager tout autour du globe terrestre. En effet, elles sont réfléchies par la surface de la terre, des mers et par l'ionosphère. Cette propagation dépend aussi du moment de la journée et des conditions météorologiques.

Mais les ondes courtes, notamment en BLU, ne servent pas seulement à transmettre la voix, mais aussi à diffuser des télécopies de cartes isobariques. Un bon nombre de stations météo dans le monde diffusent gratuitement, plusieurs fois par jour, des cartes de prévision pour les zones concernées. En Europe, étant donné que la France ne propose pas de service de cartes, ce sont surtout la station de Bracknell en Angleterre ou Offenbach en Allemagne qui nous intéressent. Bracknell envoie beaucoup de cartes plutôt relevants pour l'aéronautique (cartes des pressions et vents en altitude à différents niveaux), mais qui peuvent se relever très intéressantes pour une analyse plus poussée de la situation météorologique. Le service météo allemand DWD est très "écouté" pour ses cartes "analyse des fronts et pressions au sol, prévisions pour 48, 72 et 96 heures", émises à partir de 08.08 heures UTC à treize minutes d'intervalle. Ces cartes, couvrant toute l'Europe des Açores jusqu'à la Mer Noire, sont précédées à 07h45 UTC d'une "Analyse surface de l'Atlantique Nord", indiquant déplacements des systèmes de pression, tempêtes, temps significatif et Icebergs. Les informations primordiales donc pour des navigateurs en long cours dans l'Atlantique ou en grande traversée méditerranéenne. 

●    Furuno

Pour recevoir ces cartes (gratuites!), il existe plusieurs possibilités. Très connu: le boîtier "Fax" de Furuno: Cela ressemble à un télécopieur que l'on branche aux 12V du bord et à une antenne. Après la programmation des fréquences désirées, l'appareil se met tout seul en route au moment de l'émission et transcrit la télécopie sur un rouleau de papier thermosensible style fax de bureau. Le rôle du skipper se limite donc à retirer les cartes prêtes. Cela marche très bien dans la majorité des cas. En revanche, même cette solution professionnelle n'est pas fiable à 100%: certains jours, la propagation des ondes peut être tellement perturbée que les cartes deviennent très difficilement lisibles. Mais c'est rare, et l'appareil étonne par sa capacité de distinguer l'information utile des grésillements perturbateurs. Cette fiabilité et facilité ont évidemment un prix qui prive un bon nombre de plaisanciers  cartes météo.

C'est pourquoi nous nous sommes penchés sur des alternatives.

En effet, il suffit de disposer à bord d'un récepteur BLU, d'une petite interface et d'un ordinateur portable chargé d'un logiciel spécifique. Pour décoder les informations transmises par voie hertzienne, l'interface est branché d'un côté à la sortie "casque", "line out" ou "rec" du récepteur, et, de l'autre côté, au port série de l'ordinateur (compatible PC).  Après une installation réussi, les fameuses cartes se dessinent sur l'écran de l'ordinateur et peuvent être sauvegardées et / ou imprimées. Il existe plusieurs produits sur le marché: nous en avons testé les plus utilisés. Les logiciels essayés ont d'ailleurs tous un point en commun: ils tournent même sur des vieux coucous du style "marché aux puces". Les tests ont même pu être confirmés sur des portables 486, voire 386sx (2M de mémoire!). C'est un sérieux avantage: même les plaisanciers qui ne possèdent pas de portable peuvent acheter une machine démodée rien qu'à cet effet, sans pour autant atteindre un budget comparable à celui d'un équipement professionnel de réception de cartes! Par ailleurs, des premiers tests d'autres interfaces, nécessitant des configurations "musclées" sous Windows 98, ont été très décevants: la fameuses instabilité de Windows ne s'arrête pas aux applications bureautiques, et ces premiers essais nous ont vite fait regretter les solutions tournant sous "le bon vieux DOS". La course à l'économie peut même aller encore plus loin: le skipper, qui ne rechigne pas de manier le fer à souder  électronique, peut se fabriquer l'interface en un heure de travail (voir plan ci-contre) pour un prix d'environ 50,- FF, et télécharger le logiciel JVFAX gratuitement sur Internet. 

●    Sony

Côté récepteur, le SONY SW 7600 (p.ex à la FNAC pour environ 1900,- FF) peut également faire l'affaire. Mais évidemment: le gain financier se paie ailleurs. Même s'il faut avouer que le SONY par exemple s'est battu très honorablement et qu'il nous a étonné plus d'une fois, un récepteur haut-de-gamme s'avère naturellement plus stable et moins sensible aux perturbations. C'est surtout lorsque les conditions de réception se dégradent que les différences se font sentir. Mais il n'y a pas que ça: rien que le fait de brancher un ordinateur portable à un récepteur BLU dégrade les performances de ce dernier. Il faut savoir que les ondes courtes sont très sensibles à toute perturbation électromagnétique (comme  les ondes émises par un néon ou l'alternateur du moteur). C'est d'ailleurs une raison pour laquelle la réception de cartes marche parfois très mal dans les ports ou les machines électriques et néons sont légion. Les ordinateurs sont également des fortes sources de perturbations, et il est nécessaire  d'éloigner le portable un maximum du récepteur.

●    Boîtier ICS-Fax 4

Pour cette raison, nous avons également testé le boîtier ICS-Fax 4: c'est une interface qui se branche entre le récepteur et une imprimante portable, sans avoir recours à un ordinateur. Les résultats s'avéraient d'ailleurs tout à fait convaincants. Le seul regret concernait l'impossibilité de programmer des réceptions spécifiques en en excluant d'autres.

A ce niveau là, c'est évidemment l'ordinateur qui est plus performant: même des cartes inutilement reçues ne coûtent rien ou peuvent êtres évitées par programmation. En revanche, n'oublions pas qu'un portable en marche peut consommer jusqu'à 4 Ampères: une utilisation en continu n'est guère compatible avec les économies énergétiques d'une longue croisière!

●    Antenne

Quelque soit la solution choisie, il est d'ailleurs impératif d'utiliser  une bonne antenne et de l'installer très soigneusement. Pour le Fax-207, Furuno livre une antenne-fouet avec amplificateur. Tous les récepteurs possèdent une prise pour une antenne extérieure (fouet et/ou fil), les récepteurs portables ont en plus une antenne télescopique intégrée qui peut s'avérer suffisante si les conditions atmosphériques sont bonnes. Pour une bonne réception des ondes courtes, un long fil métallique d'environ 10 mètres est recommandé. Théoriquement, le meilleur montage serait de le tendre horizontalement entre deux mâts étant donné que les stations émettent également par des antennes horizontales. Comme sur un sloop ce ne sera guère possible, une solution consiste à isoler le pataras (attention, les isolateurs ne sont pas "données" vu les charges en traction qu'elles doivent supporter!), une autre à tirer un fil vers le haut du mât, le plus loin possible des haubans. (et en dehors de toute trajectoire possible de la bôme ou des voiles, évidemment) Les haubans ne sont en général pas utilisables puisqu'ils sont en contact avec la masse. Dans tous les cas, une bonne installation durable s'impose: sur un bateau roulant au portant, un câble hissé provisoirement dans le mât et passé par un hublot mi-ouvert "se promène" tellement que la réception supporte lourdement les conséquences de ce genre de bricolage. Il faut savoir aussi que pour la connexion du pataras isolé il existe des adaptateurs spécifiques, qui, montés par un professionnel, procurent une augmentation de plus du double des performances de l'antenne.

NDLR : le prix aussi !!!

●    Réception

Mais même après avoir mis toute les chances de votre côté, la bonne réception des cartes n'est pas acquise. En effet, tous les logiciels demandent un certain temps d'apprentissage du côté de l'utilisateur, mais aussi du côté de l'ordinateur. Il arrive par exemple que lors des premiers essais, les cartes soient diagonalement étirées. Dans ce cas, il faut régler le logiciel selon les instructions, une fois pour toutes, afin qu'il adapte sa vitesse d'exécution à celle de l'ordinateur. D'autres réglages ne seront normalement plus nécessaires en dehors du réglage fin du  récepteur, à chaque fois que vous changez de fréquence. On acquiert rapidement l'oreille pour reconnaître la tonalité idéale assurant une bonne réception. Par contre, si les conditions de réception se dégradent, il peut arriver que l'ordinateur "rate" le signal de début d'émission et, en conséquence, manque l'enregistrement. Une autre possibilité d'erreur, moins tragique, est la méconnaissance du signal de synchronisation: le fax parait coupé en deux, la moitié gauche de la carte se trouvant à la droite par exemple. Pour des émissions importantes, il est donc conseillé de suivre la réception, et, dans le cas d'une erreur, d'intervenir manuellement ce qui est possible aussi bien pour les logiciels que pour le boîtier ICS-Fax 4.

●    Interprétation

Une fois que vous aurez acquis les fameuses cartes, que ce soit à l'aide des méthodes professionnelles fiables ou grâce aux solutions économiques qui le sont un peu moins à cause de leur haute sensibilité aux perturbations, il reste un problème primordial: leur interprétation. Evidemment, si pour un skipper les isobares représentent un patron de couture, ce n'était pas la peine de les extirper des ondes. Mais même pour un météorologue chevronné, la simple lecture des cartes de surface des prochains jours ne permet pas d'anticiper tout. Se faire une bonne idée des évolutions probables oui, mais prévoir sur cette base force et direction exacts du vent pour les prochains cinq jours, non. Encore moins en Méditerranée où quelques facteurs difficilement prévisibles comme les vents en altitude peuvent rapidement créer et creuser la fameuse dépression du Golfe de Gênes, génératrice de mistral et tramontane.

●    RTTY

Il serait alors souhaitable de recevoir, en plus des cartes utiles pour la compréhension de la situation, une prévision à court et à long terme, élaborée par des ingénieurs météo, et rédigée en texte clair.  Heureusement, l'ensemble "ordinateur-interface-récepteur" permet également la réception et le décodage de émissions Radio télex (RTTY). Ce sont de textes en clair, précurseurs du NAVTEX, mais en bien plus exhaustif.

NDLR: exactement ce que je reproche au Navtex. A force de délivrer de la prévision pré digéré, "dites professionnelle" on perd l'habitude de se faire sa propre météo, et on reste au port... parce que les pro se couvrent et sortent le parapluie.

●    DWD Pinneberg, les tout bons de Hambourg

La station allemande de Pinneberg par exemple, émet en langue anglaise une prévision à cinq jours pour les différentes zones météo. Pour la Méditerranée, ca peut ressembler à:

 RYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRY
 CQ CQ CQ DE DDK2 DDH7 DDK9
 FREQUENCIES   4583 KHZ   7646 KHZ   WQPQPPMI KHZ
 RYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRYRY
 ZCZC [start] 898 [message 898]
 FXMM60 [Miscellaneous forecasts]
  [Mediterranean area]
  EDZW [Offenbach (MET-COM Centre)]
  151200 [day:15 UTC:1200]
 MEDIUM RANGE [EOM]
  - WEATHER AND SEA BULLETIN FOR THE MEDITERRANEAN SEA
 ISSUED BY MARINE WEATHER SERVICE HAMBURG
 15.03.1998 12 UTC
 GENERAL SYNOPTIC SITUATION:
 HIGH 1038 SOUTHWEST OF IRELAND, NEARLY UNCHANGED. HIGH PRESSURE RIDGE
 SOUTHERN GERMANY, STRENGTHENING A LITTLE. FURTHER HIGH PRESSURE
 RIDGE 1026 ALGERIA, STREOGTHENING. GALE CENTRE 992 EASTERN LIBYA,
 MOVING NORTHEAST SLOWLY, DEEPENING A LITTLE, TONEHMIR CYPRUS,
 TUESDAY 990 BLACK SEA LOW 975 SOUTHEASTGREENLAND, MOVING SOUTHEAST,
 TUESDAY SOUTHEASTERN  BALTIC, WEDNESDAYHUNGARY, THURSDAY 1006 AEGEAN
 SEA, FRIDAY 997 WESTERN TURKEY.
 FORECASTS OF SUNDAY, 15.03.1998 00 UTC:
 (D0) WIND FORCE BEAUFORT
 GOLFE DU LION (42.2N 04.5E) SST: 13 C
 MO 16. 12Z:N        6  /   9     2  M //
 TU 17. 00Z:NW-N     7  /  8-9    2  M //
 TU 17. 12Z:NW-N    6-7 /  8-9    2  M //
 WE 18. 00Z:NW-N     6  /  8-9    3  M //
 WE 18. 12Z:N       4-5 /         1  M //
 TH 19. 00Z:NW-N    4-5 /         1  M //
 TH 19. 12Z:N        5  /         3  M //
 FR 20. 00Z:NE      4-5 /        --- M //
 FR 20. 12Z:E-SE    4-5 /        --- M //
 BALEARIC ISLANDS (39.4N 03.7E) SST: 15 C
 MO 16. 12Z:N        5  /   8     2  M //
 TU 17. 00Z:N       4-5 /         1  M //
 TU 17. 12Z:NW      4-5 /         1  M //
 WE 18. 00Z:NW-N    4-5 /         1  M //
 WE 18. 12Z:N       4-5 /        1.5 M //
...

NDLR : La lecture directe des prévisions RTTY de Hambourg est sans intérêt. Les prévisions à 5 jours, sont totalement aléatoires. Mais, si vous archivez ces prévision eu jour le jour, et si vous vérifiez la cohérence de leurs prévisions, là vous avez une bonne indication du temps qu'il fera à 2 ou 3 jours.  C'est leur cohérence qu'il faut apprécier. S'il y a incohérence dans l'historique, les prévision seront peu fiables.

On y trouve, parsemé de quelques erreurs de transmission, la force et la direction des vents prévus ainsi que la hauteur des vagues présagée pour les zones à des moments précis (Horaire suivi de "Z"(oulou) pour UTC) Il est vrai que cela représente des informations précieuses et une prévision à assez long terme, que, en dehors des services payants joignables par téléphone ou fax, quasiment aucun autre service ou programme radio ne propose. Le hic: l'émission RTTY est encore bien plus sensible aux interférences radio, étant donné que, comme en informatique, chaque son émis correspond à un bit, dont sept forment une lettre. A une vitesse de 50 Baud, 7 lettres environ sont transmises par seconde. Un grésillement, même très court, ruine donc facilement plusieurs lignes de texte. Si, lors de la réception d'une carte d'isobares, une ou deux lignes du fax sortent complètement noires, la lisibilité du document n'est pas remise en cause. En revanche, si une interférence transforme "WE 18. 12Z: N 4-5" en "%&UZZE OI9!&&", vous n'en ferez pas grande chose de cette information. Plus d'une fois j'ai attendu patiemment devant l'écran que "ma" zone ne passe, pour finalement devoir constater qu'à ce moment précis le "duludulu" typique de l'émission disparaisse dans un grésillement général, et les phrases lisibles  sur l'écran tournent au chinois. La réception RTTY nécessite donc de très bonnes conditions de réception et une parfaite installation du matériel. Si ces conditions sont réunies, toutes les solutions adaptées produisent des bulletins utilisables. Dommage: le Fax 207 ne peut pas décoder les émissions RTTY. En revanche, un module optionnel permet la réception des messages NAVTEX. Le NAVTEX fonctionne d'ailleurs d'une manière comparable que le RTTY, mais sur une autre fréquence (518 kHz)  et à une vitesse double (100 baud). Théoriquement, les logiciels de nos tests pourraient également recevoir les messages NAVTEX sur l'écran de l'ordinateur. En réalité, cela s'avère beaucoup trop aléatoire: pour la réception NAVTEX, l'utilisation de matériel dédié parait vraiment incontournable.

NDLR: Navtex, Navtex, Navtex, incroyable ils n'ont que çà à la bouche. On perd tout esprit critique avec ce truc, et on aboule les euros. Fatalement, tous les pros sont pour, cette question !!! Exemple: j'écris ce commentaire aujourd'hui 25/12/07 à 14H00 UTC. Toute la marina est en émoi, on annonce force 7 à 9 de nord pour demain. Qui annonce ? Navtex bien sûr. J'interroge DWD sur leur site internet pour Finike, ils annoncent au maxi 20 noeuds de vent dans la nuit du 26 au 27. C'est pas force 9 çà !!! J'interroge Poséidon qui montre qu'il aura 7 à 9 entre la Crète et Rhodes, de nord et s'évacuant par le sud, dans la nuit du 26 au 27, ce n'est pas pour Finike çà !!! Voilà comment tous les bateaux qui restent au port sont équipés de Navtex !!!

En RTTY, on peut également recevoir les messages SYNOP et SHIP: ce sont des messages de différentes stations météo qui sont retransmises par un émetteur. A l'opposé des "prévisions en clair", ces messages sont codés en chiffres, et il faut un logiciel du style HAMCOM pour les déchiffrer. Cela permet de connaître la situation météo actuelle sur un bon nombre de points du globe. Un exemple de message d'une station canadienne:

[Canada, 53°58'N 097°50'W NORWAY HOUSE ARPT (Manitoba)]
11974 [manned] [cloud height:2500m or more, or no clouds] [visibility:24km]
11704 [cloud cover:1/8 or less] [wind dir:170 deg, speed:4]
11258 [air temp:-25.8]
21315 [dew-point temp:-31.5]
30040 [pressure at station level:1004.0hPa]
40336 [pressure at sea level:1033.6hPa]
57008 [pressure:decreasing] [change in 3h:0.8hPa]
69901 [precipitation:trace during last 6 hours]
77600 [past wx: cloud cover <= 1/2 of sky]
    [wx now: Diamond dust (with or without fog)]
80001 [cloud info]
    333 [section 3]
11107 [maximum temp:-10.7]
21295 [minimum temp:-29.5]
 43054 [even layer of compact or wet snow covering ground completely, 54cm]
(Entre parenthèses, les interprétations par logiciel des chiffres émis)

Sur la route des alizés, c'est certainement pas très important de savoir qu'en ce moment, il fait -25.8 dégrées là-bas au Canada et que le point de rosée est six dégrées plus bas. Mais des tels messages défilent également pour un des nombreux bateaux-météo de la région concernée et apportent un élément supplémentaire pour la compréhension des phénomènes subis. Puisqu'après tout, c'est certainement pour ça aussi que l'on ne voudra jamais se contenter d'une prévision du style: demain il fera soleil et 4 Beaufort Est. Même si on nous l'apportait gratuitement par téléphone satellitaire pile au moment du petit déjeuner, on voudra, en "vrais marins", toujours comprendre le pourquoi et comment. Et comme les cartes isobares disparaissant même des grands titres nationaux comme "Libération" et se font très rares et furtives dans les journaux télévisés, je ne suis certainement pas le seul à brancher très souvent mon ordinateur aux "Ondes Courtes", même à la maison...

Furuno Fax 207 Lowe HF 150 Nasa HF-4E Sangean ATS 818 Sony 7600 SW ICS Fax 4 ICS Fax 3 HamCom Interface "maison" JVFax
Description Récepteur et imprimante intégrée.  
Le 207 ressemble à un gros télécopieur de bureau. (Poids environ 7 kg, Dimensions env. 340x270x104mm). Un haut-parleur intégré permet de vérifier la qualité de la réception. Le récepteur BLU (USB/LSB) peut être accordé de 80 kHz à 25 Mhz au pas de 100 Hz par touches. La fréquence choisie, les initiales de la station ainsi que les paramètres de réception s'affichent sur l'écran LCD (rétroéclairé). Les horaires de réception sont programmables. 606 fréquences peuvent être mémorisées. Le boîtier peut être posé sur la table à cartes, le montage fixe sur une surface verticale étant préférable. Imprimante: papier thermique 216mm (compatible télécopieur standard) 
 
Récepteur BLU (LSB/USB), AM, AM synchrone (USB,LSB,DSB), 
de 30 kHz à 30 MHz par pas de 8Hz en BLU et 60Hz en mode AM. 
L'accord de la fréquence ainsi que le réglage fin se font par roue codeuse avec effet d'accélération: le pas est fonction de la vitesse de rotation. La fréquence choisie s'affiche sur l'écran LCD. 60 mémoires peuvent être programmés. Le boîtier (poids 1,3 kg, Dimensions 185x80x175mm) se pose à plat sur la table à cartes ou peut être encastré. (Kit encastrement ou rack pour montage sous vaigrage en option). Alimentation par les 12 Volt du bord ou par 8 piles AA. Prises d'antennes: 50 Ohm (PL 259) et antenne filaire 600 Ohm. Sorties audio: enregistrement , haut parleur extérieur et casque. 
 
 
Récepteur BLU (USB/LSB), AM de 30 kHz à 30 Mhz.  
L'accord de la fréquence se fait par roue codeuse avec effet d'accélération: le pas est fonction de la vitesse de rotation. Le réglage fin se fait par clarifieur (Bouton tournant). La fréquence choisie ainsi qu'un indicateur „puissance signal" s'affichent sur l'écran LCD. 10 fréquences peuvent être mémorisées. (Réglage fin non mémorisé). Le boîtier (poids 1,1 kg, Dimensions 180x65x200mm) se pose à plat sur la table à cartes. Alimentation par 12 V. Une prise d'antenne 50 Ohm (PL 259). 
 
 
Récepteur AM, BLU 150 kHz à 29,999 Mhz 
Récepteur FM 87,5 à 108 Mhz 
L'accord de la fréquence se fait par touches, la fréquence choisie s'affiche sur l'écran LCD (rétroéclairé).  Le réglage BFO se fait par bouton tournant. (Réglage fin non mémorisé). 9 mémoires par bande. Boîtier portable, pas de montage fixe prévu. 
Dimensions 296x192x68mm, Poids 1,7 kg 
Alimentation par 4 piles taille D ou par convertisseur 6v externe (option), ou par transformateur 220V/12V livré avec l'appareil. 
1 prise casque, 1 prise antenne extérieure (Jack) 
Une antenne télescopique intégrée et une antenne ferrite interne.  
 
Récepteur AM, BLU (USB, LSB) 150 kHz à 29,999 Mhz 
FM 76-108 MHz . L'accord de la fréquence se fait par touches, la fréquence choisie s'affiche sur l'écran LCD (rétroéclairé). Le réglage fin se fait par molette. 22 Mémoires (Réglage fin non mémorisé). Boîtier portable, pas de montage fixe prévu. 
185x118x30mm, Poids 618 grammes. 
Alimentation par 4 piles AA ou par convertisseur 6v externe (option) 
1 prise casque, 1 prise line out, 1 prise antenne extérieure 
Une antenne télescopique intégrée et une antenne ferrite interne. 
 
Interface à brancher entre imprimante et récepteur. 
Le boîtier (Dimensions 147x106x70mm, dont 60mm encastrables, poids 215 grammes.) est prévu pour un montage encastré. La mise en route se fait par touche, une autre touche sert à déclecher une réception manuellement au cas où l'interface aurait „raté" le signal de début de transmission. 
1 prise parallèle pour imprimante, 1 prise jack pour récepteur radio, 1 prise alimentation (12 V du bord). 
 
Interface intégrée dans le câble de liaison entre récepteur et ordinateur (Prise port série) 
Il s'agit d'un câble muni d'une prise „jack" pour le branchement au récepteur et d'une prise pour le port série de l'ordinateur. Toute l'électronique de l'interface est située dans le petit boîtier du connecteur „port série". Une alimentation n'est pas nécessaire: l' interface est alimentée par le port série de l'ordinateur. Le câble est livré avec les disquettes contenant les logiciel ainsi qu'un manuel en anglais et une traduction en français. 
 
Logiciel de réception RTTY et NAVTEX 
Shareware
Interface à brancher entre Récepteur BLU et ordinateur Logiciel de réception de cartes (FREEware)
Matériel nécessaire supplémentaire pour l'obtention des cartes Aucun Interface, logiciel, ordinateur ou ICS-Fax 4 Ordinateur ou ICS-Fax 4 et imprimante Interface,logiciel, ordinateur ou ICS Fax4 et imprimante Interface,logiciel, ordinateur ou ICS Fax4 et imprimante Récepteur, imprimante (compatible Canon BJ, Epson LQ, HP PCL2) Récepteur, Ordinateur Pas de réception de cartes Récepteur, ordinateur, logiciel type JVFax Récepteur, interface, ordinateur
Réception RTTY Non Oui, si interface et logiciel le permettent Oui, si le logiciel le permet Oui, si interface et logiciel le permettent Oui, si interface et logiciel le permettent Non Oui, avec le logiciel inclus.Non avec HAMCOM Oui, mais pas avec toutes les interfaces Oui Non
Avantages -Récepteur de cartes complet (tout-en-un), haut-de-gamme, réellement "Plug&Play": on le branche et "ça marche". 
-Fréquences préprogrammées de toutes les stations importantes 
-Balayage automatique des différentes fréquences de la station choisie 
-consommation en veille environ 700mA d'après nos mesures (moins élevée qu'un ordinateur)
Récepteur radio haut-de-gamme, pilotable par logiciel (en option) - Récepteur radio à un prix intéressant 
- livré avec interface intégrée et logiciel 
-Récepteur polyvalent, y compris FM -Bon récepteur polyvalent (y compris FM) 
-performances intéressantes  
-très compact 
-Solution très compacte 
- ne nécessite pas d'ordinateur
- Interface livrée avec un logiciel très complet (cartes,RTTY, évtl. NAVTEX) - en plus de la simple réception RTTY, un des seuls logiciels à décoder SHIP et SYNOP -Son très faible prix - Un des logiciels les plus utilisés 
-La gratuité, évidemment !
Inconvénients - Prix d'achat élevé et coût du papier 
- pas de réception RTTY 
- pas d'utilisation en tant que récepteur simple
-Prix assez élevé - Mémoire pour fréquences préprogrammées insuffisante -Réception BLU moins stable 
-Pas de prise "Line out": une fois l'interface branchée à la prise "casque", on n'entend plus la réception 
 
- Molette Réglage „SSB Fine Tune" pas ergonomique - Impression coûteuse sur imprimante jet d'encre 
- Pas de possibilité de programmer des émissions spécifiques
-Prix -pas de réception de cartes -performances réduites 
- solution simple, ne permet pas de piloter des récepteurs haut-de-gamme 
-fiabilité
-pas de réception RTTY

Prix public conseillé en 2.000

15.440,- FF 7.390,-FF 2.990,- FF 1.725,-FF 1.290,-FF 3.450,-FF 2.190,-FF 150,-FF 50,-FF gratuit
La BLU  (Bande latérale unique)
L'émission en BLU (Bande latérale unique), également connue sous la dénomination SSB pour Single-Side-Band, représente une forme spécifique de l'émission en AM. Elle fait la différence entre la bande latérale supérieure USB et la bande latérale inférieure LSB. Cette technique  double la portée de l'émission, mais nécessite du matériel de réception plus sophistiqué qu'une simple "radio de cuisine". Les récepteurs cités dans cet article sont évidemment tous capables de décoder des émissions en BLU, condition incontournable pour la réception des cartes isobariques ou des émissions RTTY. En règle générale, le récepteur doit être en mode USB. Le réglage fin se fait à l'aide d'une petite molette signalée par " Clarify ", "SSB-Fine-Tune" ou "BFO". Les logiciels et appareils testés s'accordent automatiquement et d'une manière assez satisfaisante aux différents récepteurs, même si le réglage n'est pas idéal. En revanche, pour écouter une émission vocale en BLU, le réglage fin doit être parfaitement accordé. Sinon, vous aurez l'impression d'entendre Mickey ou Donald: bulletin incompréhensible!

Où, quand, comment ?
Les fréquences des trois émetteurs du DWD (3855, 7880, 13882,5 kHz) peuvent être retrouvées sur Internet à l'adresse http://www.dwd.de/services/gfsf/. Pour les autres émetteurs dans le monde, il est évidemment impossible de balayer toutes les fréquences et d'espérer tomber par hasard sur "la bonne" pour le secteur en question. Heureusement, un éditeur spécialisé dans les radiocommunications sort  tous les ans son "Guide to Worldwide Weather Services". Ce livre, épais de plus de 400 pages, liste pour tous les pays du monde les fréquences des services météo ainsi que la grille des horaires. En plus, on y trouve également les adresses Internet de tous les services météo connus.
Guide to Worldwide Weather Services:
Klingenfuss Publications
Hagenloher Str. 14
D-72070 Tübingen
Tel (00 49) 7071 62830
Fax (00 49) 7071 600 849
http://ourworld.compuserve.com/homepages/Klingenfuss/
EMail: klingenfuss@compuserve.com



Le  protocole de transmission
Chaque transmission de fax suit un certain protocole afin que le récepteur puisse, par exemple, détecter le début d'émission d'une carte. Au commencement, le signal de départ renseigne sur l'imminence de la transmission. Il contient également les informations IOC et LPM, nécessaires pour un bon parametrage. (Index de coopération et vitesse d'avancement du papier). Ensuite, vient le signal "Synchro": il permet de caler les bords de carte au bord de la feuille ou de l'écran, suivi par le contenu de la carte. En règle générale, la transmission dure entre 10 et 20 minutes: pour chaque point blanc, un son aigu est transmis, pour chaque point noir, un son un peu plus grave. A la fin de la transmission, un signal ordonne au récepteur d'arrêter l'avancement du papier. Tous les moyens de réception listés ci-dessus savent reconnaître les commandes de start/stop et de synchronisation. Il existe des logiciels sur le marché, où l'utilisateur doit gérer ces paramètres en manuel. Cela veut dire: présence obligatoire au moment de l'émission. C'est du moyen-âge, à fuir!

L'interface "maison"

Pour l'interface simple, il faudra acheter dans un magasin d'électronique les pièces suivantes:

1 Plaque "d'essai" pastillée pour le montage
1 Circuit intégré LM 741
1 Condensateur 0,1 µF
2 Condensateurs électrolytiques 10µF 16V
2 Résistances 100 Kilo-Ohms
4 Diodes 1N4148 ou comparables

En plus, il faudra:
1 Connecteur Jack correspondant  à la sortie de votre récepteur
1 Connecteur Sub-D correspondant au port série de votre portable
Câbles blindés (1 brin et masse , 3 brins et masse)
1 petit boîtier

Outils: Fer à souder, fil de soudure

Toutes ses pièces se vendent en magasin d'électronique, où l'on vous renseignera aussi sur les branchements des divers composants.
Petit conseil: Si vous vous trompez lors du montage, vu le prix peu élevée des composants, il sera plus facile de racheter toutes les pièces et de recommencer à zéro plutôt que de dessouder et ressouder ce que vous avez déjà fabriqué.
Il peut être utile de ne pas souder le circuit intégré, mais de souder un support C.I. 8 broches (1,-FF) à la place, et d'y  placer le C.I. à la fin des travaux. Ca évite de "cramer" ce petit composant fragile.

Même pour un bricoleur averti et malgré l' extrême simplicité de cette interface, il vaut mieux compter une soirée tranquille pour le montage de l'interface, sa vérification et le placement dans le boîtier. Vérifiez bien le montage: si vous faites une erreur, vous pourriez éventuellement griller la sortie de votre récepteur et/ou le port série de votre ordinateur!

 
Retour à la page météo
Retour à la page d’accueil