Sylphe en Egée

4 juin

2003 

 30  milles

Heure

Latitude:

Longitude:

SOG

COG

Vent

Ciel

 Hp

06:52

 37:22:95 N

 26:44:18 E

0.0

360

N-N/E 2-3

sol

1014

07:50

 37:24:50 N

 26:40:95 E

3.1

301

N-N/E 2-3

sol

1015

08:47

 37:27:50 N

 26:36:50 E

4.9

310

N-N/E 2-3

sol

1015

09:45

 37:30:21 N

 26:32:13 E

4.9

308

N-N/E 2-3

sol

1015

10:43

 37:32:48 N

 26:29:87 E

3.5

322

N-N/E 2-3

sol

1015

11:40

 37:33:55 N

 26:28:40 E

1.9

313

N 4

sol

1015

12:23

 37:32:16 N

 26:30:16 E

3.2

135

NW 4-5

sol

1015

12:38

 37:32:16 N

 26:30:15 E

0.0

297

NW 3

sol

1015

19:30

 37:32:23 N

 26:30:03 E

0.2

0

SW 1-2

sol

1015

20:30

 37:32:23 N

 26:30:03 E

0.0

0

SW 1-2

sol

1015

de

Fourni

à

Samos

 
  • Pour gagner Chios, plein nord, il y a plus de 50 miles, et il faut forcer le verrou de Fourni. Et puis il faut se ré approvisionner, et trouver une ville pour appeler le consulat de France à Istanbul, avec à la clé peut-être un déplacement. Faut pas rêver, on ne sera pas à Ayvalik à plus 250 miles dans le nord dans les délais (les passeports expirent le 14 juin).
  • Il n'y a qu'une solution, c'est Kusadasi, à 15 miles dans le NE du détroit de Samos. Kusadasi que l'on exècre, Kusadasi la ville sans âme, Kusadasi la pute. De plus, on va perdre tout le bénéfice de la route au NW, que l'on avait péniblement gagné depuis Yalikavak.
  • Quand faut y aller, faut y aller … Et, divine surprise, on a une météo clémente : un petit nord/nord-Est 1 à 2 qui ne lève pas de mer.
  •  La route est trop longue pour gagner directement Kusadasi. On ferra une halte à Samos.
  • Pas au port qui est constamment inspecté, mais à la sortie du détroit de Samos, à Posidonion belle crique avec de bon fonds de sable, pour y déguster la jolie bonite que l'on aura pêché !

  • L'air de rien, pêcher des bonites n'est pas si aisé. On suivi les conseils d'un copain alsacien de Finike, qui lui-même les tient d'un de ses amis breton de St Malo. Cà c'est du transfert de technologie ! Parce que justement Sylphe vient de St Malo. Alors, pour pêcher, il faut pêcher long, même pas long, très, très long … C'est mecs là, c'est quasiment des pros : super moulinet, assortiment de plomb de toutes formes et de tout poids, super leurres, super épuisette et bien sûr super croc pour sortir les monstres de plusieurs kilos.
  • A bord de Sylphe, rien de tout ce luxe superfétatoire. Nous disposons de notre antique dévidoir breton datant du golfe du Morbihan, il y a plus de vingt ans, de 60 mètres de cordelette à la quelle est attaché le plomb de sonde sur un émerillon, et de 150 mètres de nylon de 100; Au bout de tout cela, une petite cuillère argentée ridicule.
  • Et bien, çà marche. Mais le bordel dans le fond du cockpit quand j'ai remonté tout cela, je vous raconte pas . C'est simple, les bonites quand je les balance au fond du cockpit, elles en meurent de honte !

 
Retour au parcours