Sylphe en Egée

7 juin

2003 

 45  milles pour pas grand chose

Heure

Latitude:

Longitude:

SOG

COG

Vent

Ciel

 Hp

04:48

 37:52:27 N

 27:15:82 E

0.0

263

W 1-2

sol

1012

05:45

 37:52:31 N

 27:14:67 E

0.8

272

W 1-2

sol

1012

06:43

 37:54:30 N

 27:09:65 E

4.1

297

W 1-2

sol

1012

07:34

 37:56:30 N

 27:04:91 E

4.4

298

NW 1-2

sol

1012

08:32

 37:58:29 N

 26:59:03 E

4.6

293

NW 2-3

sol

1012

09:29

 38:00:40 N

 26:53:27 E

4.6

295

NW 3-4

sol

1012

10:08

 38:02:00 N

 26:52:14 E

2.5

331

N 2-3

sol

1012

15:30

 38:02:00 N

 26:52:14 E

0.0

0

W 2-4

sol

1011

16:30

 38:02:01 N

 26:52:14 E

0.0

360

SW 2-4

sol

1010

16:57

 38:00:81 N

 26:53:06 E

1.6

149

SW 4-6

sol

1010

17:55

 37:58:22 N

 26:58:78 E

6.1

120

SW/W 5-7

sol

1010

18:53

 37:55:51 N

 27:03:89 E

5.7

124

SW/W 5-7

sol

1010

19:50

 37:53:80 N

 27:09:21 E

5.4

112

SW/W 4-6

sol

1010

20:48

 37:52:35 N

 27:14:53 E

5.2

109

W 4-6

sol

1011

21:05

 37:52:27 N

 27:15:83 E

0.2

0

E 2-3

sol

1011

 

de

Kusadasi

à

Kusadasi

par

Doganbey

  • 2 jours à Kusadasi, et je craque, d'autant plus que François et Micheline partent en voiture demain pour la Cappadoce.
  • La météo n'est pas très optimiste, annonçant plus ou moins 5, mais de SW, c'est-à-dire au travers.
  • On doit pouvoir gagner une des belles criques turques au SE de Chios, même si çà secoue un peu, on se marrera plus qu'à Kusadasi.
  • Pour le transitlog turc on verra à Ayvalik. Le consulat de Istanbul s'est démerdé pour prolonger la validité de nos passeports jusqu'au 24 juillet. Ce qui laisse le temps de monter à Ayvalik.
  • On va prendre une petite branlée des familles.
  • Au départ de bon matin, pas problème un petit vent d'ouest, qui passe gentiment au nord-ouest, mais avec une houle bizarre d'ouest.
  • Au débouché de la baie de Kusadasi, cap Doganbey***, çà devient de moins en moins évident. Cà forcit et la houle rend la navigation pénible.
  • On a fait 20 miles, reste à en faire 30 et sans abri sous le vent sauf Sigacik au fond de sa baie, mais ce n'est pas notre tasse de thé.
  • Rod Heikell conseille une petite anse sous Doganbey, bien protégée des vents dominants c'est-à-dire W à NW. Il est 10 heure, on a le temps de faire un petit arrêt le temps de voir, et même pourquoi pas une petite bouffe et une sieste réparatrice.
  • Action:

  • Sur le coup de 15 heure, je suis réveillé par du clapot. La houle entre en grand par le SW.
  • C'est un piège à con sa jolie crique à Rod Heckell. A reprendre le mouillage et retour en urgence sur … Kusadasi !
  • Pas si facile que çà, le vent forcit W/SW 5 à 7, avec des creux de plus de 2 mètres qui arrivent comme des locomotives. De plus ce sont des lames courtes et escarpées.
  • Le pilote y sait pas faire; faut que je m'y colle. Cà va pas durer longtemps : 4 heures pour faire 24 miles, mais ce sera chaud.
  • Je note tout de même un truc bizarre : pour faire la même route, on fera 4 miles de plus qu'à l'aller. Il y aurait-il du courant contraire ?
  • Et oui, courant il y a. En sortant du détroit de Samos, les 3 à 4 nœuds de courant se heurtent aux haut fonds qui arrondissent la baie de Kusadasi et distillent un petit courant orienté W/NW qui se heurte au vents dominants d'ouest rabattus vers le SW par la barrière de 1500 mètres de haut sur 40 miles de long, matérialisée par Samos et Ikaria.
  • Et voilà le travail. Ce sera la seule fois ou je me ferai baiser de toute la croisière.
  • Dans la soirée bien avancée, retour à Kusadasi la queue entre les jambes, accompagné d'une pétole totale tombée à 1 mile du port.
  • C'est dingue, archi dingue !
Doganbey***:  quelques années et quelques cours de turc de Catherine plus tard, on aura une explication sur cette apparente faute d'orthographe (le "n" devant le "b" de Doganbey. D'abord, çà ne se prononce pas "dogambey" comme en français. Pas plus que le très tentant anglicisme de "doguanebey", car en fait et en turc, çà s'écrit "doğanbey" et çà se prononce "dooohanebey". Doğan signifiant en turc "nature ou naturel"... Et "Bey" signifie " Monsieur"... Voilà donc un cap qui se nomme en fait "Monsieur nature" ... Chamaniste, les turcs, chamanistes, on vous le dit...
Retour au parcours