retour page d'accueil

Turquie :      les nouvelles règles environnementales.

 

Kalamis

Istanbul

juin 2009

Ce n'est pas la concentration portuaire qui garantie le respect de l'environnement

Nous sommes ici à Kalamis haut lieu stambouliote de concentration de bateaux motorisés...

 

contre

exemple

  • Les autorités turques mettent en place une nouvelle règlementation, traitant de l'environnement maritime. Entre l'angélisme politique et les intérêts financiers, nous pouvons être pris en tenaille.
  • Nous avons peu d'informations directes à ce jour. Celles dont nous disposons nous viennent du site anglophone "Noonsite", en anglais. Traduction laborieuse ci dessous:

 

La nouvelle réglementation dans les eaux turques

Mr Levent Ballar, directeur général de la "Turkish Marine Environment Protection Association" (TURMEPA) qui met en œuvre le système, a informé le site Noonsite, des précisions suivantes :

http://www.noonsite.com/Members/sue/R2009-11-11-4

À partir du 1er Mars 2010 dans la région de Dalaman Gocek:
 

  • Cette zone sera déclarée comme un ‘parc maritime’ comme d'autres semblables en Italie.

  • La décharge d'eau noire et grise est interdite dans ce domaine (donc un réservoir de stockage pour toutes les eaux usées est essentiel).

  • Tous les bateaux doivent avoir une carte bleue (voir ci-dessous).

  • Outre, les bateaux des ports de plaisance, seulement 1.112 bateaux peuvent rester dans ce domaine.

  • L’entrée dans certaines régions historiques (comme Hamam Bay) est interdite.

  • L’ancrage dans certaines régions est interdit pour protéger le système écologique sous l'eau. Seules les bouées d'amarrage dédié devront être utilisés.

  • La durée maximale d'amarrage pour les bateaux dans la baie de Gocek-Dalaman est limité à 11 jours.

  • la vitesse est limitée au maximum de 6 noeuds.

  • La musique trop forte est interdite.

  • La cuisson sur le pont est interdite.

  • La plongée dans certaines criques est également interdite.

Carte bleue

  • Tous les yachts, commerciaux et privés, de toutes tailles, doivent se conformer au régime de carte bleue dans la zone Mugla (Bodrum à Fethiye).

  • Il n'y a pas de limite inférieure de taille ou de capacité donnée.

  • Le rejet des eaux usées est interdite dans ce domaine.

  • Les eaux usées sont définies comme : eaux noires, eaux de cale, les eaux de ballastage et les boues.

  • L'émission et la livraison des Cartes bleues des bateaux sera réalisée par les autorités portuaires et les Marinas. Tous les yachts devront acheter une carte bleue (35 euros pour la vie) afin de la présenter lors du pompage. La carte bleue enregistrera la date et le volume pompé.

  • Seuls un réservoirs d’eaux noires est nécessaire pour des yachts plus petits, mais les eaux usées doivent être mis dans ce réservoir, et donc pompée.

  • Les navires sous pavillon étranger ne seront cependant pas vérifiées par les autorités pour savoir si elles ont un réservoir ou pas.

  • Les bateaux battant pavillon turc seront vérifiés annuellement afin de recevoir leur certificat de navigation.

  • Lors de l'inspection d'un bateau battant pavillon étranger, les autorités demanderont à voir la carte bleue, et vérifieront si l'élimination légale, des déchets a été effectuée.

  • Si le bateau a navigué pendant une période de temps et il n'y a pas débits enregistrés, il y aura une pénalité facturée.

Équipements de pompage

  • Il y a 30 installations de pompage, en place, sur la zone de Bodrum à Fethiye, domaine dans lequel le régime est mis en route.

  • Les installations actuelles de pompage sont répertoriées sur le site TURMEPA.

  • En Mars 2010, il est prévu, d’avoir environ 120 installations de pompage dans la région.

  • Toutes les Marinas devront disposer d'équipements d'acceptant des déchets.

  • Pour chaque tonne de déchets, les installations se traitement des déchets factureront 30 euros.
     

Police

  • Non seulement les Garde côtes, mais aussi, des bateaux de l’administration de Mugla feront la police du système.

  •  Les sanctions ne sont pas annoncées pour le moment.

  • Ce système est pleinement soutenu par le gouvernement.
    Pour le moment il s'agit d'un projet pilote pour la zone de Mugla.

  • Les autorités ont l'intention de l'appliquer à toutes les eaux turques, mais pas avant au moins 5 ans.

    Le système commence le 1.3.2010.
     

Note du rédacteur de Noonsite:

Il y a encore beaucoup de questions en suspend, et certainement à affiner, pour finaliser le projet.
En Turquie tous les “objets flottants“ sont étiquetés comme étant des “navires“, que ce soit des supertankers, des paquebots, des bateaux de pêche, ou de petits yachts de croisière. Les règlements ne sont pas adaptés à la taille des différents bateaux.
Beaucoup pensent que la mise en place de ce projet prendra de nombreuses années. Pourtant il se dit que des amendes ont été radicalement mises pour des faits mineurs, et qu’il serait prudent de se conformer au mieux à ces nouvelles règles, en navigaunt dans ces eaux.
Comme le dit un participant du forum (Noonsite): Nous ne pouvons pas continuer à nous plaindre comme des boueux, navigant sur notre région de navigation préférée: ‘ma med’, sans admettre que nous participions à sa pollution, même à une petite échelle, et d’avoir des réservoirs adaptés, aussi longtemps que nous auront des endroit où pomper...
 

Chez les turcs de Turmepa


http://www.turmepa.org.tr/en/haberler/GocekDalamanKoylariMaviDonemBasladi.html


Les nouvelles: la phase bleu dans les baies de Göcek - Dalaman

  • Göcek est une zone de protection environnementale spéciale.

  • Le plan d'action d'Administration Zonal Côtier Intégré a pris effet en date du 1 août 2009 par l'Agence spéciale de Protection du milieu ambiant.

  • Les cartes de bleues et vertes joueront un rôle important dans l’application du plan, exécuté pour la première fois en Turquie.

  • Ce plan d’administration de la zone côtière sera réalisé par le ministère d'Environnement et de Sylviculture, Section spéciale de l'environnement : Agence de Protection pour Fethiye-Göcek avec la collaboration du gouverneur de Muğla et TURMEPA, partie intégrante de ce plan d’action.

  • L’entrée de certaines baies sera restreinte

  • Les bateaux n’ayant pas de réservoirs de refoulement ni de pompes d’extraction règlementaires seront mis à l’amende.

  • Le suivi des cartes bleues et vertes permettra, un contrôle efficace des bateaux vérifiés.

  • Quand les bateaux visitant les côtes de Muğla et, vidant leurs eaux usées aux stations ou aux bateaux de pompage, leurs renseignements seront enregistrés sur leurs cartes qui seront vérifiées pendant les contrôles.

  • Les bateaux ne respectant ces règles seront punissables d’une amende et la répétition de cette infraction provoquera l'immobilisation du bateau.

  • Bénéficiant d’un accord pour 2 ans, TURMEPA gérera les stations et les pompes. L'association mènera à bien les activités d'utilisation des cartes bleues et vertes.

  • Pendant la première phase, les cartes bleues seront distribuées aux bateaux de la région de Gocek : en tout 9574 bateaux pour 1.124 Kms de côtes

  • À la suite de cette opération, les bateaux livreront régulièrement leurs eaux usées à 30 points de collecte. Les Garde-côte réaliseront les contrôles et les bateaux qui ne pourront pas prouver que l’évacuation des eaux usées, par la vérification de leur carte seront mis à l'amende.

 

Liste des points de pompage

 

  • Göcek Municipality
    0252 645 10 30
  • Ölüdeniz Municipality
    0252 616 68 99
  • Akyaka Municipality
    0252 243 51 11
  • Dalyan Municipality
    0252 284 20 38
  • İçmeler Municipality MARMARİS
    0252 455 36 96
  • Marmaris Port Authority (Cruise Port)
    0252 412 03 03
  • Güllük Port Authority MİLAS
    0252 522 40 35
  • Bodrum Passenger Port
    0252 316 52 91
  • Ecesaray Yacht Marina FETHİYE
    0252 612 88 29
  • Marin Türk Yacht Marina Göcek FETHİYE
    0252 645 22 29
  • Port Göcek Yacht Marina Göcek FETHİYE
    0252 645 15 20
  • Skopae Yacht Marina Göcek FETHİYE
    0252 645 17 94
  • Club Marina Yacht Marina Göcek FETHİYE
    0252 645 18 00
  • My Marina Yacht Marina Ekincik KÖYCEĞİZ
    0252 613 36 66

 

  • Ekincik Sea Carriers Coop KÖYCEĞİZ
    0252 866 01 92

  • Yat Marin Yacht Marina Yalancıboğaz MARMARİS
    0252 422 00 94

  • Albatros Yacht Marina MARMARİS
    0252 412 07 52

  • Netsel Yacht Marina MARMARİS
    0252 412 27 08

  • Martı Marina Orhaniye MARMARİS
    0252 487 10 63

  • Martı Marina Karacasöğüt MARMARİS
    0252 465 33 46

  • Milta Yacht Marina BODRUM
    0252 316 18 60

  • D-Marin Yacht Marina Turgutreis BODRUM
    0252 382 92 00

  • Port Yalıkavak Yacht Marina BODRUM
    0252 311 06 00

  • TURMEPA (Pump-out Boat)
    0538 304 35 96

  • Master Petroleum MARMARİS (Pump-out Boat)
    0543 249 59 51

  • Bodrum Denizcilerini ve Yolcu Gemilerini Koruma ve Kalkınma
    Derneği
    0252 316 14 90

  • Torba Fishermen’s Shelter BODRUM
    0252 316 21 63 - 0252 319 29 90
    Göltürkbükü Fishermen’s Shelter BODRUM
    0252 377 61 28

 

 

Turmepa le gros truc

 

Il faut consulter le site Turmepa... C'est une grosse machinerie... La Turquie des petits marchés, des petits pontons sympas, des tomates vendues au prix de tomates... C'est peut être fini.

Ce qui se met en place, il faut aller voir le site: http://www.turmepa.org.tr/en/hakkimizda/hakkimizda.html

Accessoirement, ils proposent déjà des produits:

 

Mais, ils ont aussi des sponsors, et pas des gamins:

  • ARÇELİK
  •  ABN AMRO
  •  A.E FİLM
  • ARKAS HOLDİNG
  • ALCAN
  • A4 OFSET
  • BOSCH
  • AVİVA SİGORTA
  •  BATI SÖKE ÇİMENTO
  • CREDİTSUİSSE
  •  AYGAZ
  • BEKO
  • DEMİRDÖKÜM
  • BİRMOT/OTOKOÇ
  • BP GEMİCİLİK
  • İMEAK DTO
  • BOSCH
  • HİPERAKTİF
  • EXXONMOBİLE
  • BP
  • OTUN BOYA
  • KAPTANOĞLU HOLDİNG
  • CNN TÜRK
  • KESİŞİM
  • MARSHALL BOYA
  • DOĞUŞ ÇOCUK
  • KOÇ ALLIANZ SİGORTA A.Ş.
  • STATOİL
  • FORD OTOSAN
  • MEDİNA & TURGUL DDB REKLAM
  • TURKON HOLDİNG
  • KOMET DENİZCİLİK
  • MİGROS
  • YAPI KREDİ BANKASI
  • KOROZO
  • MNGKARGO
  • WEST MARINE
  • MİGROS
  • MOBİLİNG
  • MNGKARGO
  • MOGUL
  • STATOİL
  • NETRON
  • TALYA OTEL
  • NETSİS
  • TAT
  • ORGANİK HOLDİNG
  • TURKON HOLDİNG
  • PROMESA BİLGİ TEKNOLOJİLERİ
  • VİLEDA
  • SETUR
  • SWISSOTEL GÖCEK
  • THE MARMARA OTEL
  • TİGLONFİLM
  • TNS Piar
 

Ils communiquent avec des moyens structurés et puissants, et surtout, ils communiquent tout azimut  et tout domaines.

Ce sont des pros...

Il est fort possible qu'ils est un gros, voir un très gros appétit...

Il va falloir laisser jouer la loi du marché...

 

Je n'étais pas venu en Turquie pour çà....

 

Yoruk

 

Plaidoyer pour une mer propre

 

Un voilier propre dans une mer propre

 
  • Si ce projet ‘Turpema carte bleu’ de protection de l’environnement se met en place, tel que prévu, sans distinction de taille de bateau, que ce soit un bateau de 50 mètres et 60 passagers, ou un petit voilier de 12 mètres et deux passagers, il faudra des moyens. Et des moyens lourds pour aboutir. C’est énorme comme investissement : traiter tous les effluents de dizaines de milliers de bateaux, ce n’est pas rien. Cela générera obligatoirement  une activité industrielle significative. Mais cette activité sera-t-elle sans impact sur l’environnement ???
  • Pourquoi ne pas laisser, ou mieux, pourquoi ne pas reconnaître aux voiliers de passage le droit et le devoir de protéger leur environnement. Pour un voilier, la mer est son environnement. Pour y vivre il doit nécessairement bénéficier d’une mer propre. C’est leur environnement. Et c'est parce qu’ils ont besoin d’une mer propre, que les plaisanciers participent à son entretien.
  • Par nature le propriétaire d'un voilier s'assume. Lui imposer la contrainte inutile et stérile d’avoir à retraiter des eaux usées, dans des eaux qu’il ne pollue pas, respectant toujours les limites d’un équilibre biologique raisonnable, est une erreur. Erreur qui aura pour conséquence de chasser les marins assumant leur environnement, pour les remplacer par des acteurs démotivés puisque assistés. Il faudra bien payer le coût de cet assistanat.
  • Que nous traitions nos eaux noires (sanitaires), ne nous choque pas. Nous sommes capable de le faire. Nos bateaux sont adaptés, ou adaptables. Nous imposer de gérer le retraitement de toutes les eaux usées , y compris celles des douches de sortie de bain, est une stupidité. Nos voiliers sont inadaptés à ces servitudes. Et au final, celà reviendra à chasser les plus respectueux des utilisateurs de la mer...
  • Nous sommes dans la plus belle région de méditerranée. Des paysages somptueux, un cadre grandiose... Cà vaut des fortunes... Et çà attise bien des appétits...
  • Ce dont j’ai peur c’est que ces joyaux ne deviennent la chasse réservée de quelques ‘happy few fortunés’. Quand on pense à l’impudence des 115 mètres du Pelorus d'Abramovitch, mouillé en baie de Gocek, protégé d’une milice armée, nous savons tous qu’il n’en faut pas des centaines pour monopoliser, les plus belles baies, et que la tentation peut être grande pour des financiers de reproduire ce que nous avons connu à Porto Cervo.
  • Ils veulent faire le tri par le fric. J’aurai les moyens de passer et de m’arrêter à Fethiye, Gocek, Marmaris ou Bodrum... Je n’aurai pas la patience de supporter le flicage imposé pour garder leur terrain de jeu entre eux. Je n’aurai pas le cœur de voir évoluer une autre Turquie, que celle qui nous charme encore ici, à Finike, ou qui nous a envoûté en Mer de Marmara cet été.
     
    • Je prie les dieux que cette affaire de Turmepa ne soit qu’un mauvais buzz stupide qui nous aurait abuzzzzzzé...
    • Je prie les dieux de pouvoir encore aller boire des petits coups avec Halil, le fils du captain Ibrahim à Cokertme
    • Je prie les dieux de pouvoir encore aller dîner tranquillement, à la fraîche, dans les jardins de la caressante Semra à Palamut
    • Je prie les dieux de pouvoir toujours aller goûter le beurre que fait Mustapha à Orhanyie. Et l’incroyable spectacle de son unique vache passant dans son jardin, juste à côté du ponton.
    • Je prie les dieux de pouvoir encore entendre l’éclat de rire de Mémet, quand il prend mes amarres à Uçagiz, en hurlant un tonitruant ‘Michel !!!!’
    • Je prie les dieux pour ces mille petits bonheurs gratuits que la vraie Turquie sait encore prodiguer, continuent de m’enchanter.

       

Loin des appétits féroces des marchands et des financiers...

Je prie les dieux...
 

 
 
 
 

NDLR: il y a fatalement beaucoup de mal à rester objectif sur ce sujet.... Merci de me faire passer vos objections à l'adresse suivante:

sylaorana@yahoo.fr